Les partenaires de l'équipe de France Olympique à Pescara

Ils ont dit... (1er juillet)

Le 02/07/2009

Youna Dufournet continue sur sa lancée. Artisane de la victoire par équipes par sa constance, elle a continué en individuel, mercredi, dans un PalaUniverso qui devient son royaume. Gagnante du concours général et qualifée pour toutes les finales par agrès, sa moisson de médailles ne devrait pas s'arrêter là. Le bonheur est complet, puisque Pauline Morel l'accompagne sur le podium avec la médaille de bronze.

Youna Dufournet : « J'ai essayé de rester bien concentrée et de ne pas me disperser pour me maintenir dans la compétition. Je suis très heureuse, pour moi et pour l'Equipe de France. Avec notre médaille en équipe, cela fait de bons Jeux. C'est très encourageant pour la suite, pour préparer nos prochains grands rendez-vous. Gagner ici, en Italie, devant une Italienne c'est assez sympa. Nous n'avons pas revenir au palauniverso soutenir les garçons, je le regrette, mais pour nous les Jeux Méditerranéens ne sont pas finis, il y a d'autres finales à préparer. »

Pauline Morel : « Nous nous sommes levées très tot ce matin, 6 heures mais ce fut finalement moins dur que je ne l'aurais cru. Nous nous sommes bien entendues et nous nous sommes encouragées. Dans les tribunes aussi, nous nous sentions soutenues. Je suis très contente de nos médailles, c'est un magnifique encouragement pour continuer à faire des efforts pour progresser ».


••••••


Olivier Guillon (Kikuyu du Coty), Alexandra Francart (Rush d'Hoogpoort), Simon Delestre (Mélodie Ardente) et Julien Gonin (Sandro) ont réalisé un festival sur le parcours d'obstacles du Teaterno de Chieti. Sans faute pour chacun, répété deux fois, la médaille d'or par équipe au bout et de belles perspectives pour le 2e round, la compétition individuelle.

Olivier Guillon : « C'était certes un parcours assez facile, ponctué de barres à 1m40 alors que nos chevaux sont habitués à sauter plus haut. Mais il y avait quand même deux grosses formations, les Italiens et les Espagnols. En tant qu'équipe, nous avons su tenir la pression. C'est pas mal, il y a huit concurrents à deux fois zéro faute, dont les quatre Français. C'est prometteur pour l'individuel. Nos chevaux ont bien sauté malgré la chaleur, ils sont maintenant au repos, prêts à aller jusqu'au bout. A Almeria nous avions fini seconds, ici, nous nous inscrivons l'or. Nous sommes dans la situation d'un grand championnat, c'est parfait, cela permet d'accumuler de l'expérience ».

••••••


Jessica Cerival réalise un grand concours de lancer du poids. Une semaine après avoir réalisé la meilleure performance de sa carrière à Amiens (17,87m), elle démontre sa régularité en remportant l'or au stadio Adriatico.

« Je suis très contente. Je domine deux Italiennes super fortes. Je lance à 17,77m à mon 4e essai, à 10 cm de mon record. On s'aperçoit que le travail paye. J'ai changé de coach récemment, et je remercie Sandrine Lamrani. Nous y croyons toutes les deux. Ici, nous ne sommes pas vraiment au plus haut niveau mondial, mais gagner à Pescara face à des adversaires qui sont aussi des copines restera un grand moment pour moi. C'est ce bon esprit que j'apprécie particulièrement . J'ai battu mon record il y a deux semaines à Amiens, je gagne aux Jeux Med, je comprends que je peux être régulière et qu'un jour, je serai parmi les meilleures mondiales ».

••••••


Martial Mbandjock signe son retour au meilleuir niveau international en remportant sans forcer le 100m des Jeux Méditerranéens. Qualifié pour les Mondiaux de Berlin, il lance ici sa saison de la meilleur des manières.

« 10''15, c'est plaisir, surtout en ce qui concerne la manière. J'avais fait une grosse erreur en séries, et je n'ai pas pu accélérer comme je le voulais en finale, à cause d'une douleur à la cuisse. Comme je suis resté caché dans ma « grotte » cet hiver, c'est bon d'être présent et d'enchaîner les tours, de pouvoir montrer que je suis parmi les meilleurs européens. Les Jeux Méditerranéens, c'était pour moi une curiosité, je voulais voir ce que c'était, et y faire une bonne compétition. Ce que j'ai fait a été suffisant pour gagner, et cela lance ma saison. C'était important de gagner contre les Italiens. C'est un mini championnat, dans un beau stade, où il fallait montrer que j'étais là. Ca permet de s'aérer la tête pile au bon moment, puisque je viens de réaliser les minima pour les championnats du monde de Berli ».


Les Bleus en images


Tous les albums

Tableau final des médailles

Pays Or Ar Br Tot
1Italie644963176
2France485339140
3Espagne28213483
4Turquie20192665
5Grèce19143164

Tableau complet

Pescara 2009




Le site officiel

Franceolympique.com


Site institutionnel