Les partenaires de l'équipe de France Olympique à Pescara

Ils ont dit... (28 juin)

Le 29/06/2009

Rien que du bonheur pour Julien Bahain et Cedric Berrest. Les deux médaillés de bronze en quatre de couple des des Jeux de Pékin ont crée cette saison ce nouvel équipage, et signent à Pescara leur première grande victoire. Elle en appelle d'autres !

Cédric Berrest : « Ce n'est que notre 5e course internationale ensemble. Il y a 15 jours, nous avions fait 2e en Coupe du Monde à Banyoles. Ici, il y avait des bateaux de référence, les Italiens par exemple, que nous avons plaisir à mettre derrière nous, c'est notre victoire dans le derby qui se déroule à Pescara, et surtout les Slovènes avec qui s'est déroulé le match ici. Ils sont partis devant, ils nous ont mis la pression jsqu'aux 1000m. Là, nous nous sommes mis à grignoter, les mettant sur la défensive, attaquant à 250m du but pour les faire exploser. Notre stratégie a pleinement fonctionné. Nous sommes contents. C'est une bonne prise de repères, et plus nous continuons comme ça, plus nous serons confiants pour les championnats du monde où notre but est de gagner ! En 4, cela ne nous était jamais arrivée. A Bomba, nous avons entendu notre première Marseillaise ! »

•••••••


Frédérick Bousquet repart de Pescara avec deux médailles d'or autour du cou et une grosse satisfaction : il a nagé vite sur 50m (21:17, deuxième performance mondiale de tous les temps après son record du monde en 20:94) et le relais 4x100m a atteint son objectif qui était, au-delà de la victoire d'améliorer ses performances individuelles et collective. Drôle de journée, où toute la stratégie de l'équipe de France était de nager les séries le matin sans Bernard et Bousquet. En raison d'une panne de chronométrage, ces séries matinales du relais ont été annulées, et les équipes directement envoyées en finale. Mécontents, les Français ont obtenu, après la victoire de Bousquet, Meynard, Leveaux et Bernard, et alors que les gradins se vidaient, de lancer seuls dans le bassin Gregory Mallet, Clément Lefert, Benjamin Stasiulis, et Fabien Gilot pour qu'ils établissent enfin un chrono.

Frédérick Bousquet : « J'étais avant tout venu chercher une victoire avec le relais. Notre but était de nous améliorer par rapport à notre performance à l'Open de Paris il y a 10 jours. L'objectif est atteint puisque nous avons tous nagé environ une seconde plus vite ! Nous savons que les Italiens n'alignaient pas leur meilleure équipe, et pourtant, ils ne finissent pas très loin de nous. Il faudra se méfier d'eux aux Mondiaux, ils seront chez eux, survoltés ! Pour le 50m, je suis quand même surpris d'avoir nagé aussi vite »

Alain Bernard : « On a bien lancé ce relais ! Super état d'esprit, grand plaisir ! Je suis vraiment fatigué. On fait du physique en ce moment, sur la route des Mondiaux. Le 100m demain ? Je n'y pense pas, je reste dans mon truc, je me concentre ».

Malia Metella a remporté le 50m en 24'88, très heureuse d'apporter son concours à la moisson de médailles et de titres de l'équipe de France à Pescara

« La victoire était plus importante que le chrono. Je voulais gagner pour aider l'équipe de France à remporter le plus de médailles possible. J'ai nagé avec la nouvelle combinaison Adidas et j'en suis satisfaite. Pour les Mondiaux, il me faut encore travailler sur la force »



•••••••


La première finale du sabre dames aux Jeux Méditerranéens a opposé deux françaises, Carole Vergne et Léonore Perrus. Toutes deux sont venues au Jeux Méditerranéens au milieu d'une saison harassante, faire de compétitions et de finh d'études, Pharmacie pour l'une, science-po pour l'autre. Dans la chaleur du Palazzo Santa Maria de Pineto, les bleues ont assuré le spectacle et c'est Carole qui l'a emporté 15 touches à 13.

Carole Vergne :
« Je suis super contente d'être la première gagnante du sabre dames au Jeux Méditerranéens. Je ne connaissais pas cet évènement, c'est tout nouveau, très sympa. Et j'ai eu le plaisir d'entendre la Marseillaise ! On s'est rencontrées trois ou quatre fois avec Léonore cette saison, et elle m'a tout le temps battu. Cela s'inverse pour une fois ! Ca c'est joué à deux touches, j'ai mené au début, elle est revenue en milieu de partie, j'ai du me reconcentrer, pour tenter de garder ma lucidité Il faut dire que je suis vraiment fatiguée, je ne suis ici que pour trois jours, entre deux examens de fin d'étude en pharmacie. C'est un passage express, mais une bonne étape sur la route des Europe qui ont lieu dans deux semaines et des Monde en octobre. J'ai gagné tous mes assauts, je me suis fait plaisir. C'est bien qu'une française gagne la première compétition de sabre aux Jeux Med. Léonore était fatiguée elle aussi. Elle a fait beaucoup de compétitions avant d'arriver ici ».

Leonore Perrus :
« J'ai abordé cette compétition comme une étape de travail. J'étais à Dallas en Coupe du Monde la semaine dernière où je me suis classée 2e. Le but du jeu à Pescara était de mettre en place un certain nombre de choses, de procéder à des réglages. Il faisait vraiment très chaud dans la salle, et c'est important pour moi d'avoir réussi à mettre les dernières touches en quarts et en demi, dans des matches très serrés. En finale, Carole était au dessus. Je n'ai aucun regret, j'ai pu m'amuser, tenter des choses et je ne repars pas avec un sentiment d'échec. C'est une année vraiment harrassante, avec toutes ces compétitions et mon diplôme à Science-Po ; Ca fait long ! Mais ça le fait ! »






Les Bleus en images


Tous les albums

Tableau final des médailles

Pays Or Ar Br Tot
1Italie644963176
2France485339140
3Espagne28213483
4Turquie20192665
5Grèce19143164

Tableau complet

Pescara 2009




Le site officiel

Franceolympique.com


Site institutionnel